Trouver des solutions aux difficultés constatées dans la mise en œuvre de l’Agoa

09/08/2017

Le 16e Forum est une grande opportunité pour les pays africains de faire du commerce un véritable levier de développement. Bernadette Legzim-Balouki, la ministre togolaise en charge du commerce et de la promotion du secteur privé a réitéré cette conviction mercredi à l'ouverture de la session ministérielle de ce forum qui se déroule à Lomé.

En effet, malgré les opportunités qu'offre Agoa, son impact est limité en Afrique et est concentré seulement sur certains secteurs. Alors que l'Afrique qui est en développement a besoin de diversifier ses ressources en maximisant ses échanges avec les Etats-Unis.

« Le Forum de Lomé qui s'inscrit dans cette dimension devra amener les pays africains à Produire, transformer et commercialiser pour accroître la part des pays africains éligibles dans l'Agoa pour profiter des avantages qu'offre la nouvelle loi », a estimé Bernadette Legzim-Balouki.

Le Forum est placé sous le thème : « Les Etats-Unis et l'Afrique : Partenariat pour la prospérité à travers le commerce ».

Pour la ministre togolaise en charge du commerce, le thème encourage à examiner les actions qui permettront de saisir les opportunités pour faire augmenter les revenus des populations grâce à l'augmentation des exportations des pays africains vers les Etats-Unis dans le cadre de la loi AGOA.

Mme Legzim-Balouki a précisé que les échanges dans le cadre du Forum de Lomé vont permettre de trouver des solutions aux difficultés constatées dans la mise en œuvre de l'Agoa au niveau des pays africains.