Agoa 2017 : Les secteurs privés africains et américains échangent sur les opportunités

09/08/2017

Le 16e forum Agoa qui se tient raffermit encore plus les relations économiques et commerciales entre les Etats-Unis d'Amérique et les pays africains subsahariens. Mais pas seulement. Il est également l'occasion pour les opérateurs économiques des deux parties de se connaître davantage et de prendre des contacts. Ce qui a été fait toute la journée lors de la session de la société civile et du secteur privé.

En effet, la rencontre qui s'est déroulée toute la journée de mardi représente un important jalon dans la prise de conscience collective en vue de faire de la coopération une véritable voix du continent et l'outil d'une prospérité partagée.

La session de la société civile et du secteur privé a permis d'une part aux opérateurs, entrepreneurs et investisseurs privés des pays africains éligibles à l'AGOA de mieux se connaitre et d'exploiter les potentialités des marchés intérieurs afin de contribuer à une meilleure intégration des marchés nationaux.

Elle a permis d'autre part aux acteurs du secteur privé africain d'échanger avec leurs homologues américains sur les meilleurs moyens d'optimiser le privilège que constitue le visa AGOA pour l'exportation de nos produits agricoles et miniers transformés vers le marché américain où, les goûts et les centres d'intérêt des consommateurs sont très diversifiés. Le dynamisme de ce marché apparaît donc comme une manne évidente pour les pays africains.

Soulignons que cette session a enregistré la participation de Sylvie Benissan-Messan, la représentante de AWEP-Africa, de Fred Oladeinde, le Président de la Fondation pour la Démocratie en Afrique, Ade Ayeyemi, le Président du Groupe Ecobank, de Peter Barlerin, responsable Bureau Afrique au Département d'État américain, notamment.

Le 16e forum Agoa se poursuit mercredi à Lomé avec la session ministérielle qui sera ouverte par le Président togolais, Faure Gnassingbé, selon le programme établi.