AGOA : David Gilmour, l'ambassadeur des États-Unis au Togo file un secret à l'Afrique

14/08/2017

L'un des sujets importants qui étaient discutés par les participants du 16e Forum AGOA qui s'est tenu à Lomé du 8 au 10 août dernier portait sur l'amélioration et à l'augmentation des exportations partant de l'Afrique vers le marché américain. Pour relever ce défi, l'ambassadeur des États-Unis au Togo, David Gilmour lance un appel aux pays éligibles.

Les pays africains doivent faire du commerce un facteur de développement. Et cela doit se traduire par le volume important des exportations du continent vers les autres marchés notamment celui américain. C'est cette opportunité qu'offre la loi AGOA.

David Gilmour, ambassadeur des USA montre aux pays africains éligibles ce qui faut faire pour augmenter les exportations dans le cadre de cette loi.

A l'issue du forum plusieurs réformes sont prescrites à l'Afrique, notamment des études de marché approfondies et la production de produits répondant aux normes américaines, la prise de mesures sanitaires et phytosanitaires afin de surmonter les problèmes liés au commerce des denrées alimentaires et d'autres produits agricoles.

L'accompagnement des institutions bancaires au secteur privé pour qu'il puisse mieux profiter de l'AGOA, n'est pas à négliger.

De l'autre côté, le diplomate américain a invité les 38 pays africains à promouvoir l'intégration régionale pour faire augmenter le volume des exportations. Ce rôle devra être celui des ensembles régionaux du continent.

David Gilmour a salué par ailleurs la parfaite réussite du Forum de Lomé. Il a ensuite félicité les efforts consentis par les autorités togolaises pour que tout ce soit bien déroulé.

Le 16ème forum AGOA a enregistré la participation de plus de 1000 délégués venus des 38 pays africains éligibles à ladite loi ainsi que des États-Unis.