Forum AGOA 2017: Ouverture officielle de la session ministérielle

09/08/2017

Le Chef du gouvernement togolais, Sélom Klassou a ouvert officiellement mercredi la session ministérielle du 16e Forum Agoa qui se tient à Lomé depuis mardi. La cérémonie a enregistré la présence de Robert Lighthizer, représentant au commerce des USA, d'Albert Muchanga, le commissaire de l'Union Africaine pour le commerce et des membres du gouvernement togolais.

Dans son intervention, le Premier Ministre togolais a estimé que l'Agoa constitue un pilier important de la relation commerciale entre les Etats africains et les Etats-Unis. Elle est le cadre d'une véritable alliance stratégique au sein de laquelle un travail se fait pour renforcer et diversifier les relations commerciales en mettant l'accent sur l'amélioration de la gouvernance ainsi que la mise en place de politiques favorables à la croissance et au développement.

« L'Agoa a participé ces dernières années au progrès économique, offert de nouveaux horizons aux producteurs et commerçants et a contribué à l'amélioration des conditions de vie de millions d'hommes et de femmes de part et d'autre de l'Atlantique », a déclaré Sélom Klassou.

Pour le Chef du gouvernement togolais, la rencontre de Lomé permettra de poursuivre les réflexions engagées pour un renforcement substantiel de cette relation en restant fidèles au concept du « Trade, not aid ».

Il appelle à la consolidation du lien commercial Etats-Unis-Afrique par une meilleure prise en compte des données de la production sur le continent africain.

Considérant que le mécanisme Agoa est à la fois opportunité et défi, Sélom Klassou appelle à mener une réflexion approfondie et à prendre sans tarder des dispositions en vue d'optimiser l'impact de l'Agoa sur le commerce, la création de richesses et sur le développement participatif et inclusif.

« Je voudrais convier les participants à poursuivre la réflexion sur les opportunités et les questions émergentes qui influenceront l'économie mondiale au cours de la prochaine décennie, en particulier le renforcement des processus d'intégration et les approches concertées, notamment en matière de sécurité et de lutte contre la pauvreté », a-t-il dit.

Pour finir, M. Klassou a émis le vœu que le forum de Lomé soit celui de l'ouverture de nouvelles possibilités en vue de l'accroissement prochain des échanges commerciaux entre l'Afrique et les Etats-Unis du point de vue du volume et de la qualité des produits concernés.